Haut
THÉMA | Voyage photo accompagné par un pro ⋆ Point Afrique Voyages
fade
5628
tour-item-template-default,single,single-tour-item,postid-5628,cookies-not-set,mkd-core-1.2.1,mkdf-social-login-1.3,mkdf-tours-1.4.1,voyage-ver-1.8.1,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-fixed-on-scroll,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive,"> <!-- Google Tag Manager (noscript) --><br style="display:none;

THÉMA | Voyage photo

2005€

par pers.

Circuit accompagné par Philippe Freund, photographe professionnel qui parcourt l’Adrar mauritanien depuis bientôt 25 ans. Un must !

L’esprit du voyage photo : un voyage qui permet de se donner du temps dans de très beaux endroits pour pratiquer votre « art », une logistique qui permet de profiter des heures habituellement réservées aux préparation et rangement du bivouac. Chaque voyageur dispose d’une fenêtre dans les véhicules et de la place pour son sac photo… Le luxe pour un voyage photo !

*Philippe Freund*
Photographe, tireur en labo photo numérique sur papiers fine-art, formateur à la photographie

Il participe au développement d’un tourisme respectueux des hommes et de la nature en Mauritanie et au Tchad. Ses séjours au Sahara, au Sahel, en Afrique, souvent longs de plusieurs mois, lui donnent l’occasion de photographier la vie qui l’entoure. Il publie en 2005, aux éditions Ibis Press-Paris, en collaboration avec Pierre Lépidi, le livre : « Nouakchott – Nouadhibou, la Mauritanie trace sa route ».

Photographe encore amateur, il conclut sa formation photographique en passant, en 2010, aux « Gobelins, l’école de l’image » à Paris.
Ses photos sont publiées dans les magazines comme Terre Sauvage ou sont utilisées pour la communication d’entreprises du tourisme.

  • Départ/Arrivée
    Atar/Atar
  • Niveau
    Accessible à tous (4X4 & balades à pied)
  • Formalités
    Visa biométrique (55€ à l'aéroport) • Passeport en cours de validité et valable 6 mois après la date de retour
  • Groupe
    Mini 4 voyageurs | Maxi 7 voyageurs
1

Jour 1 : Paris / Atar - Route vers Azougui

Formalités d'entrée sur le territoire mauritanien puis court transfert jusqu'au village d'Azougui (environ 15km), installation dans une auberge au confort saharien (rustique et minimaliste). Visite vers la guelta (point d'eau) de oued Illij. Dîner et nuit à l'auberge.
2

Jour 2 : Azougui - Jraïf - Erg Maqteïr

Nous retrouvons nos véhicules et prenons la piste vers la palmeraie de Jraïf, nous traversons la sebkhra (immensité saline) de Chemcham. Peu à peu, apparaissent les dunes de l'erg Maqteïr. Notre bivouac sera installé au pied des dunes d'arrêt de l'erg Maqteïr, à Tazazmout. D'un côté la falaise noire du plateau, de l'autre les dunes blondes de l'erg Maqteïr. Dîner et nuit en bivouac installé.
3

Jour 3 : Tazazmout - El Beyyed

Depuis Tazazmout nous nous dirigeons vers une vallée où se trouve une petite guelta normalement riche de vie sauvage. Nous nous transportons ensuite jusqu'à El Beyyed, où paléolithique et néolithique se télescopent : bifaces, gravures rupestres... Nuit en bivouac installé.
4

Jour 4 : El Beyyed - Guelb Er Richat - Ouadane

Nous grimpons, à pied, sur le plateau, du haut la vue sur le cirque d'El Beyyed vaut la peine. Nous roulons ensuite vers l'oeil de l'Afrique, le Guelb er Richat, ce volcan avorté - « prout » géologique comme disait Théodore Monod - que nous traversons par son centre pour rejoindre les environs de Ouadane. Notre bivouac est installé dans le sable d'un oued. Nuit en bivouac installé.
5

Jour 5 : Ouadane - Tanouchert

Nous prenons la matinée pour visiter la ville de Ouadane et aller à la rencontre des habitants. Nous embarquons ensuite en direction de la petite oasis de Tanouchert, envahie par le sable. Nous disposons de l'après-midi pour déambuler et aller à la rencontre des habitants. Le soir, nous logeons dans le village où les habitants ont créé un lieu d'accueil. En soirée, nous serons invités pour assister à une soirée de chants sous la tente. Nous dormons dans cette « auberge » sans confort mais avec du coeur et des choeurs. Cheikhaly, boulanger et « chef » de la communauté fabriquera le pain à la main, et le fera cuire sous le sable.
6

Jour 6 : Tanouchert - Chinguetti

Nous quittons Tanouchert pour rejoindre la septième ville sainte de l'Islam : Chinguetti. Nous nous installons dans une charmante auberge, avec douche chaude et électricité pour ceux qui auront besoin de recharger quelques batteries, avant de profiter de notre après-midi pour visiter au moins deux bibliothèques. Les bibliothèques de Chinguetti sont privées, elles abritent pour certaines de nombreux manuscrits, dont de très anciens. Fin de journée libre avant le dîner et la nuit à l'auberge.
7

Jour 7 : Chinguetti - Lagueïla

Aujourd'hui, nous nous transformons en méharistes, après le copieux petit-déjeuner servi à l'auberge, nous partons en randonnée dans les dunes avec chameaux et chameliers, ceux et celles qui voudront essayer la monte le pourront. De dunes en dunes, nos cheminons dans cet univers de sable jusqu'à la petite oasis de la Gueïla. Nous y arrivons en fin d'après-midi, y installons notre bivouac qui sera sommaire ce soir : matelas et sac de couchage uniquement. Nous profiterons du début de la nuit pour nous essayer à la photo en pose longue.
8

Jour 8 : Chinguetti

Nous rentrons doucement à Chinguetti, toujours accompagnés de nos chameliers et de leurs vaisseaux du désert. Nous déjeunons à l'auberge. Le programme de l'après-midi est libre : lessive pour les uns, sieste pour d'autres ou encore promenade dans la ville. Dîner et nuit à l'auberge.
9

Jour 9 : Chinguetti - Atar - Fort Saganne - Choum - Ben Amera

Nous partons en direction d'Atar, nous empruntons l'ancienne piste qui passe par Amogjar. Un arrêt au fort qui a été construit pour les besoins du film « Fort Saganne » dont une grande partie fut tourné en Adrar. Après être passé au pied du Gour Amogjar, plus haut point de l'Adrar, nous nous dirigeons vers la passe de TenZak et dévalons vers la plaine de l'Amsaga. Encore quelques kilomètres de route goudronnée et nous arrivons à Choum, où passe la voie ferrée qui sert au train minéralier qui transporte le fer depuis Zouérate, la mine, jusqu'à Nouadhibou sur le littoral atlantique. Là nous nous postons en attendant le train, son arrivée en gare crée une activité survoltée dans le village jusque là endormi. Le ballet des voyageurs qui embarquent dans le wagon passagers ou sur les tombereaux chargés de minerai est un spectacle incroyable. Lorsque le train reprend sa route, nous continuons la nôtre vers le monolithe de Ben Amera et le campement installé à son pied.
10

Jour 10 : Ben Amera

Après le petit déjeuner, nous partons visiter Aïcha, un autre monolithe puis nous franchissons à nouveau le cordon dunaire d'Azzefal puis nous tirons plein sud à travers la plaine plantée de monolithes. En fin de journée, nous retrouvons notre bivouac installé au pied de celui nommé Aoutitilt, à la forme curieuse.
11

Jour 11 : Amsaga - Erg Amatlich

Aujourd'hui, c'est pleine lune ! Nous cheminons encore à travers l'Amsaga, nous déjeunons à l'ombre des acacias de la « forêt » de Yaghref avant de rejoindre les dunes de l'erg Amatlich au lieu-dit Foum Tizigui. De part et d'autre de ce Foum (passage étroit) se dressent les dunes de l'erg Amatlich dans une orientation est-ouest, permettant un éclairage différent des courbes dunaires. Nous nous tenons prêt pour le lever de la pleine lune. Dîner et nuit en bivouac installé.
12

Jour 12 : Erg Amatlich - Azoueïga - Tifoujar

En début de matinée, nous marchons un peu sur le bas des dunes d'arrêt de l'erg Amatlich, nous devrions trouver des pointes de flèches datant du néolithique. On ramassse, on observe et... on repose. Nous cheminons ensuite entre plateau et dunes, traversant palmeraies et villages. Nous pique-niquons face aux dunes d'Azoueïga avant de continuer notre route vers la passe de Tifoujar où nous retrouvons notre bivouac installé.
13

Jour 13 : Toungad - Tergit

Nous profitons des premières lueurs du jour pour photographier cet endroit magnifique avant de descendre à pied la passe et rejoindre la vallée de l'oued el Abiod. Nous nous dirigeons vers la palmeraie de Toungade. Dans l'après-midi nous visitons l'oasis de Tergit, lieu unique dans son genre deux sources chaudes jaillissant de la falaise. Un lieu magique comme seule Dame Nature sait les créer. Nous profitons de la fraîcheur de l'endroit avant de rejoindre notre bivouac installé à l'écart du village.
14

Jour 14 : Oued Seguelil - Atar

Nous empruntons la vallée de Tergit pour rejoindre celle de l'oued Seguellil, grand oued collecteur des eaux qui tombent (rarement) sur l'Adrar. Après un dernier pique-nique à l'ombre d'un acacia, nous rejoignons la capitale de l'Adrar : Atar. Nous prenons possession de nos chambres dans un des petits hôtels de la ville et partons à pied à sa découverte : le marché, le « point-rond ». Dîner et nuit à l'hôtel.
15

Jour 15 : Atar / paris

Il est temps de refermer ses bagages, pour ceux qui le souhaitent, un dernier tour au marché pour acheter des dattes (les meilleures du monde) avant de rejoindre l'aéroport pour prendre le vol retour vers Paris-CDG.

Carte du circuit

Carte circuit thématique photos accompagné

Prix valables uniquement au départ de Paris. Pré et post-acheminement sont à la charge du voyageur.

Le prix comprend

Le transport aérien (vols internationaux) et les transferts, le port des bagages, la pension complète (eau minérale incluse), une khaïma mess pour les repas, l’encadrement, les visites et entrées payantes des sites, l’accompagnement du photographe professionnel Philippe Freund, l’hébergement en base double (en bivouac simple, en bivouac aménagé, en auberge, en campement et hôtel), des grandes tentes en toile, lit de camp , matelas mousse, tables et chaises.

Le prix ne comprend pas

Les assurances annulation et rapatriement, les frais de visa (55 €), les boissons (soda), les pourboires et les dépenses personnelles.

Hébergements :

  • bivouac simple : nous sommes en plein air, pas de tente, un matelas-mousse, repas pris assis au sol sur une natte (nuit à l'oasis de La Gueïla)
  • bivouac installé : le confort en pleine nature, des tentes en toile sous lesquelles on peut se tenir debout (les plus grands doivent malgré tout plier la tête), lit de camp et matelas mousse, repas pris à table assis sur des chaises
  • auberge : chambres en dur, tentes ou tikit (abri fait de paille), matelas au sol sauf à Chinguetti où, à l'Eden, nous avons des chambres avec des lits fabriqués en rameaux de palmier. Côté sanitaires : généralement il y a des toilettes et douches avec eau froide (eau chaude à l'Eden)
  • hôtel : construction en dur, chambres avec lit, douche avec eau chaude, toilettes à l'européenne

Véhicules :

chaque participant dispose d'une fenêtre et d'un peu de place pour son fourre tout photo.

Repas :

les repas sont préparés par l 'équipe d'accompagnement : petit-déjeuner, pique-nique le midi, repas chaud le soir, thé à la menthe, des que le temps le permet...

Dans votre sac :

  • un sac de couchage
  • des vêtements couvrants : pas de short (considéré comme vêtement pour les enfants et pas les adultes), les manches longues évitent les coups de soleil sur les avant-bras ; privilégier les matières en coton ou respirantes ; une laine polaire pour le soir ; un coupe-vent étanche (on ne sait jamais) ; des chaussures avec une semelle rigide (pour se protéger des épines d'acacias) ; vos affaires personnelles
  • une lampe frontale avec des piles neuves
  • des lunettes de soleil